Actualités

Nouvelle construction avec les normes BBC-Effinergie

Avec les normes bâtiment basse consommation ou BBC-Effinergie, le but est d’éliminer les fuites. Les matériaux de construction utilisés tendront donc vers cet objectif : isolant de norme supérieure, ouverture de la maison tournée vers le côté sud, usage de panneaux solaires pour l’eau chaude, mise en place d’une pompe à chaleur pour le chauffage et éventuellement la climatisation, etc. Les conséquences sur la facture d’électricité ne se feront pas attendre. La réglementation thermique de 2012 prendra la place de celle de 2005 à compter du 1er janvier 2013.

Les conséquences de la norme BBC 2013 Effinergie sur la construction

Les implications de la norme bâtiment basse consommation ou BBC-Effinergie sur la construction sont nombreuses. On peut citer entre autres le renforcement de l’isolation thermique du nouveau bâtiment, l’amélioration de son système de ventilation, l’obtention d’un meilleur rendement en termes de chauffage et l’optimisation de l’usage des énergies renouvelables.

La consommation d’énergie primaire pour l’eau chaude sanitaire, pour le chauffage, pour l’aération, pour la climatisation et pour l’éclairage dans un nouveau bâtiment ne devra pas aller au-delà de 50 kilowattheures par mètre carré et par an. La consommation d’énergie finale n’est pas prise en compte c’est-à-dire l’électricité consommée par la télévision, par les appareils électroménagers, par les matériels hifi, etc. Cette limite variera toutefois selon la zone climatique et l’altitude du lieu d’implantation de la nouvelle construction.

Plusieurs avantages seront obtenus par les propriétaires grâce à la certification BBC-Effinergie pour la construction : déductions des intérêts d’emprunt, obtention d’un prêt à taux zéro, exonération de la taxe foncière, réduction d’impôt sur l’achat d’un bâtiment aux normes BBC, etc.

Des détecteurs de fumée obligatoires dans tous les lieux d’habitation en mars 2015

L’occupant d’un logement, locataire ou propriétaire, doit installer dans celui-ci au moins un détecteur de fumée normalisé. Le détecteur est alimenté par piles ou fonctionne à partir de l’alimentation électrique du logement, sous réserve dans ce cas qu’il soit équipé d’une alimentation de secours susceptible de prendre le relais en cas de dysfonctionnement électrique. Le détecteur de fumée doit :

  • détecter les fumées émises dès le début d’un incendie,

  • émettre immédiatement un signal sonore suffisant permettant de réveiller une personne endormie.

La responsabilité de l’installation et de l’entretien du détecteur de fumée normalisé incombe en règle générale à l’occupant du logement, sauf par exemple dans le cas de locations saisonnières, de locations meublées ou de logements sociaux. Enfin, l’occupant du logement notifie cette installation à l’assureur avec lequel il a conclu un contrat garantissant les dommages d’incendie : cette notification s’effectue par la remise d’une attestation dont le contenu doit être précisé par un arrêté à paraître.